On pourrait parler de « détonations », « crépitements », « mini retours de flammes » « ou de pétarades ». Une chose est sûre, cette mode semble s’être installée chez les constructeurs de sportives, pour le plus grand plaisir des fans d’automobile !

La vraie ambassadrice de l’échappement qui crépite est aujourd’hui la Jaguar F-Type. On sent que son est volontairement accentué par la marque. Elle en devient la référence en termes de son.

Les ingénieurs étaient jusqu’à présent dédiés à éradiquer ce genre de bruits. Mais depuis peu, c’est le contraire qui est en train de se produire : un retour à ces sons autrefois réservés aux voitures sorties des rallyes.

Pourquoi ? Pour théâtraliser et donner au conducteur un peu plus de sensations ! Chez Jaguar, les ingénieurs sont fiers d’avoir mis au point des « retours de flamme calibrés ».

12441_17243

À regarder la coupe de l’échappement de la F-Type, on comprend mieux le travail qui est fait aujourd’hui pour solliciter nos sens ! Pour les plus curieux, l’origine des pétarades vient du réglage du ratio Air/Essence. Trop riche ou trop pauvre, celui-ci cause des détonations lors de la combustion de gaz imbrulés.

Tout ce travail qui a été récemment mis dans ces petits bruits supplémentaires que produisent les échappements me fait dire que le bruit d’une voiture est devenu aussi important que sa conduite, son confort, son moteur etc…

Pour nous passionnés, le bruit a toujours été aussi important. Mais beaucoup de constructeurs l’avaient oublié avec le temps Prenez Mercedes ou Audi : il y a 10 ans leurs modèles les plus radicaux étaient nettement plus discrets.

La dernière A45 AMG en est l’exemple parfait ! Sur ce modèle, les crépitements marquent aussi au passage de rapport. On sent là toute la volonté des constructeurs de rajouter du plaisir derrière le volant.

Audi vient casser les codes imposés depuis les 20 dernières années avec cette nouvelle RS6. Celle-ci est plus sonore pour plus de sensations.

J’en parlais dans l’essai vidéo de la BMW 2002, je suis très content de voir les marques revenir aux vraies sensations de conduite et à l’implication du conducteur. Ces bruits crépitements d’échappement y contribuent : on a un peu moins l’impression de conduire des ordinateurs et un peu plus une vraies voiture.

Enfin, je finirai en faisant un focus sur ce qui se passe chez Porsche. La marque est tellement influente qu’il est impossible de ne pas se poser sur leur travail. Les futures Porsche 911 auront un turbo. Evidemment, on peut s’attendre à un bruit moins, pur, plus aseptisé avec la greffe du turbo. Mais il n’en est rien. En effet, la marque a choisi de suivre la mode en y allant super fort sur les crépitements et c’est très réussi.

Écoutez plutôt cette 911 Carrera 4S 2017 :

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager autour de vous et retrouvez d’autres articles sur la homepage du site. Vous pouvez aussi suivre mes derniers articles en aimant la page facebook et suivre mes essais vidéos !

Merci !

Laisser un commentaire

2 comments

  1. Paul DUTHOIT

    MOTHAFUCKAAAAA!!!! Oh God!!

  2. Paul DUTHOIT

    Tu proposes quoi à moins de 30k€? :)